Comment soulager un névrome de Morton ?

Il y a maintenant deux ans, j’ai appris que j’avais un névrome de Morton.

 

Qu’est-ce que ce que le Morton ?

On l’appelle aussi Métatarsalgie de Morton, ou encore syndrome de Morton. Si on en croit les descriptions médicales, il s’agit en fait d’un nerf enflammé qui se trouve entre les os métatarsiens sur la plante des pieds.

J’en étais arrivé à un stade où je ne pouvais plus poser le pied droit par terre. C’était impossible tellement la douleur était grande! Je me souviens d’un jour où j’étais partie chercher du pain quand à un moment la douleur est réapparue telle un déchirement, ou une décharge électrique. Sur le moment, c’est atroce. Je me suis arrêtée net et j’ai retenté d’avancer : une horreur! Ce jour là, j’ai crû que jamais je n’allais pouvoir rentrer chez moi. J’ai pris le temps mais ça a été un enfer.
Du coup, je me suis retrouvée chez le médecin qui m’a fait faire des radios : rien de probant. Puis je suis allée voir une podologue. Elle a commencé à tester des points sous mon pied, jusqu’au moment où elle a trouvé : la fameuse douleur revenait dès qu’elle appuyait sur la zone. Le diagnostic était donc fait : un névrome de Morton.

comment soulager un névrome de morton

Les solutions pour soulager

Dans ces cas là, on préconise des semelles orthopédiques. Il faut savoir qu’il n’y a quasi aucune prise en charge de la Sécurité sociale (ou si peu), et qu’une paire de semelle c’est à peu près 150€ – 200 €. En plus, les semelles sont à changer régulièrement …
J’ai donc fait faire des semelles. Je t’avoue que de toutes façons la solution n’était pas vraiment viable à long terme pour moi d’un point de vue budgétaire.
Ces semelles ont, en tout cas, le mérite d’exister. Je ne m’y suis jamais réellement faite, car je les trouve trop dures. Après, il est vrai qu’il faut normalement vraiment les porter tous les jours pour voir des effets. Le souci, c’est qu’une seule paire ne va pas dans toutes les chaussures. Le mieux serait donc d’en avoir plusieurs pour différents types de chaussures: il en existerait apparemment de plusieurs types. Mais je te laisse imaginer le coût !
En tout cas, il est vrai que dès que la douleur repart, je les remets et ça disparaît rapidement.

Les chaussures à privilégier et les solutions alternatives

Il est à noter aussi qu’avec ce type de nerf enflammé, il faut proscrire les chaussures étroites, encore plus celles qui sont pointues au bout mais également les haut talons et celles qui sont entièrement plates.

Entre temps, j’ai découvert après un test réalisé sur mon blog, qu’avec les Birkenstock et leur modèle Arizona, je n’avais plus aucune douleur. Au contraire, j’ai une impression de bien être en les portant. Par contre, j’ai essayé d’autres modèles de la marque et ce n’est malheureusement pas le cas de tous leurs modèles. Il est important d’essayer les chaussures avant tout achat.
Normalement, avec des Stan, on ne doit pas avoir mal. La chaussure est suffisamment large et possède un petit talon. Mais quand j’ai “des crises”, mon pied ne supporte même plus ce modèle. C’est là que j’ai découvert l’astuce : la semelle à mémoire de forme. En y ajoutant une semelle à mémoire de forme, la douleur disparait, même en temps de crise. Je ne sais pas pourquoi, ni ce que ça vaut d’un  point de vue médical, mais ça fonctionne pour moi.
Du coup, je les ajoute dans toutes mes paires de chaussures. Evidemment, cela ne fonctionne que dans celles qui sont adaptées : c’est à dire, qui restent larges et qui ont un petit talon.
Les Dr Martens sont aussi une bonne paire pour les pieds ainsi que les N’go Shoes.

Il restait un problème à régler. Celui de la vie en intérieur! Pieds nus, j’ai mal et mes chaussons ne faisaient pas l’affaire non plus. Une fois encore, c’est du côté de Birkenstock que j’ai trouvé la solution, avec le modèle Davos.

Conclusion

Grâce à ces différents outils (semelles orthopédiques, choix de chaussures judicieux, et semelles à mémoire de forme), j’ai réussi à maîtriser les douleurs et à continuer la marche. C’est une chose essentielle pour moi : j’aime me promener, me dépenser et cela soulage mon bas du dos.

Certains médecins proposent la chirurgie face à cette névralgie. Je vous déconseille vivement. Les 3/4 sont de gros ratés! Evidemment, tout ceci n’est que mon avis.

annsom

Blogueuse mode et chanteuse pop rock. Basée à paris. http://www.annsom.com https://www.annsom-blog.com/

4 Comments
  1. Coucou
    Je ne connaissais pas du tout cette pathologie mais c’est clair que les semelles ça coûte un bras…c’est vraiment pas cool de pas avoir de remboursement sur des choses de ce type…comme si on avait demandé à avoir un soucis comme ça !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

  2. coucou,

    Oui les semelles sont à privilégier. C’est un professionnel de santé qui te suit. il faut en trouver un bon par contre, et il y a de tout. Certaines mutuelles prennent en charge leur façon, il faut se renseigner.
    Il faut porter les semelles le plus possible dans des chaussures qui les acceptent, même à la maison. Effectivement, le choix de la chaussure sont prépondérants.
    Les premiers temps, le corps se modifie, c’est mécanique. c”est bizarre, un peu gênant. c’est normal.
    Par contre, c’est fou, car moi au contraire, je ne supporte pas les DcMartens qui me bousillent les cervicales..elles sont trop lourdes..
    des bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.